• Catherine

L'ayurvéda

Cette médecine indienne à l'origine de l'Aromathérapie, possède une grande science des mélanges d'huiles, d'épices, d'herbes médicinales et de poudres de pierres précieuses qu’elle adapte en fonction des tempéraments, des saisons et des dérèglements.

Elle a deux principes incontournables :

- mieux vaut prévenir que guérir,

- soigner ou faire en sorte qu'aucune maladie ne survienne, c'est rétablir l'équilibre des flux qui parcourent l'organisme.

Sagesse antique transmise oralement par les saints hommes de l'Inde ancienne, les Rishi, transcrite il y a 4 500 ans dans le Véda, les textes sacrés, elle est toujours pratiquée en Inde, tant en médecine privée et familiale que dans les hôpitaux ou les cliniques.

Cette doctrine considère les 3 aspects qui forment l'essentiel de la vie quotidienne :

- la nutrition joue un rôle fondamental dans l'équilibre de la composition humorale de l'individu,

- la sexualité dont on peut avoir une expérience consciente,

- la guérison dont le pouvoir est en chacun de nous.

Dans la vision ayurvédique de l'anatomie énergétique, il y a sept chakras, 14 nâdis, 107 marmas et des points énergétiques localisés dans tout le corps.

La manipulation des marmas par le biais du massage, de la digitoponcture, de l'aromathérapie, des plantes et de la chaleur, permet de mobiliser le Prâna, l'énergie vitale, afin qu'il circule librement et harmonieusement dans le corps ; les ruptures de flux énergétiques entraînant invariablement déséquilibres et maladies.

Les thérapies ayurvédiques qui y travaillent tendent à l'harmoniser au moyen du rééquilibrage des 3 dosha, littéralement "celui qui va mettre en balance" : vâta, pitta et kapha. Ces éléments naturels qui composent l’être humain dans des proportions uniques à la naissance sont les facteurs primaires de l'état de santé ou de maladie qui régulent le climat interne de chacun grâce à leurs interactions.

Comme une empreinte digitale, votre mélange caractéristique, appelé prakruti, vous distinguera à vie quant à vos prédispositions physiques, mentales et émotionnelles. Il reflète votre nature essentielle. Cependant, bien que votre prakruti soit défini à vie, votre mélange au jour le jour de vâta, pitta et kapha peut varier selon la façon dont vous interagissez avec votre environnement (par exemple, stress, choix diététique, exercices et changements de saison).

Votre mélange du moment est appelé vikruti. S'il est identique à votre prakruti votre santé sera excellente. Plus simplement, si vous pouvez rester vrai à ce que vous êtes d'une perspective ayurvédique, vous serez en bonne santé ; si vous ne pouvez pas, vous favoriserez la maladie.

Selon l'Ayurveda, la digestion est le fondement de la bonne santé. Les dosha produisent un feu métabolique, appelé agni, qui transforme les aliments, sensations et pensées en une forme que votre corps peut utiliser. Si votre feu digestif fonctionne incorrectement dû à un déséquilibre des dosha, vous produirez des toxines, appelées ama. Celui va obstruer à la fois vos canaux physiques (par exemple intestins, artères, etc.) et non-physiques (par exemple, l'énergie) de votre corps. Pour éviter son accumulation, les individus devraient favoriser différents types de nourriture selon leur prakruti.

L’Ayurveda est une méthode naturelle et holistique qui a pour vocation de ralentir le vieillissement des cellules et régénérer les tissus dégradés afin d'aider à la longévité. Ce n'est pas une méthode uniquement curative. Elle est aussi et surtout préventive. Ce système de soins aborde différentes dimensions de la médecine tels que l'ophtalmologie et l'oto-rhino-laryngologie, la thérapeutique générale, l'obstétrique et la puériculture, la toxicologie, la médecine tonifiante et la médecine des revigorants.

La matière médicale est surtout végétale. Ainsi, elle fait appel à plus de 3 000 espèces de plantes dans ses différentes recettes. Ce nombre pourraient atteindre le chiffre de 7 000 en prenant en compte l'ensemble des compositions issues de cette approche. Cette ressource thérapeutique est complétée par des préparations minérales. L’excipient est souvent l’huile. Un grand usage est fait de bains médicamenteux, de suffusions, d’inhalations et de fumigations.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110