• Catherine

La démarche spirituelle et ses dangers

Partie 1


Le matérialisme spirituel est probablement le péril le plus fondamental et le plus répandu sur la voie spirituelle.

Le problème est que l'ego peut tout convertir à son propre usage, même la spiritualité. Il tente constamment d'acquérir et d'appliquer les enseignements de la spiritualité à son propre avantage...

Il est important de voir que l'essentiel de toute pratique spirituelle est de sortir de la bureaucratie de l'ego. Cela signifie sortir du désir constant qu'éprouve l'ego d'une version plus élevée, plus spirituelle, plus transcendantale de la connaissance, de la religion, de la vertu, du jugement, du confort et de tout ce que cherche cet ego-là.

Chôgyam Trungpa

Les contemplatifs croient parfois que la fin et l'essence de leur vie doivent se trouver dans le recueillement, la paix intérieure et le sentiment de la présence de Dieu. Ils deviennent attachés à ces choses. Mais le recueillement n'est qu'une création, au même titre qu'une automobile.

Le sentiment de paix intérieure est une création à l'instar d'une bouteille de vin. L'expérience de la prise de conscience de la présence de Dieu n'est qu'une création, tout comme un verre de bière. La seule différence, c'est que ce recueillement, cette paix intérieure et ce sentiment de la présence de Dieu sont des plaisirs spirituels, tandis que les autres sont matériels.

L'attachement aux choses spirituelles est par conséquent un attachement, tout autant que l'amour désordonné pour tout objet.

Thomas Merton

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110