​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    Le chemin


    Un homme et son fils habitaient un village reculé et avaient pour aller vendre les légumes de leur ferme au marché, un long trajet à travers la montagne. Ils n’étaient pas très riches, ne possédaient qu’un âne.

    Ils chargèrent donc l’âne et prirent la route. Alors qu’ils cheminaient, ils croisèrent un groupe de passants et les entendirent tenir ces propos :

    - Vous avez vu ? Comme ils sont bêtes ces gens ! Ils ont un âne et ne s’en servent même pas, ils marchent à côté de lui !

    A ces mots, l’homme jugea bon de monter sur l’âne et ils continuèrent leur route.

    Plus tard, ils croisèrent un nouveau groupe de passants, et cette fois, ils entendirent :

    - Vous avez vu ? Quelle honte ! Cet homme est révoltant d’égoïsme ! Il laisse son fils marcher et lui se pavane sur son âne !

    A ces mots, l’homme jugea bon de descendre de l’âne. Il fit monter son fils à sa place et ils reprirent leur route. Lorsqu’ils croisèrent un troisième groupe, qui s'exclamèrent :

    - Vous avez vu ? Quel fils indigne ! Alors qu’il est dans la pleine force de l’âge, cela lui semble égal que son vieux père doive marcher, alors qu'il se repose bien tranquillement sur l’âne !

    A ces mots, l’homme jugea bon de monter lui aussi sur l’âne et ils reprirent leur route. Lorsqu’ils croisèrent d´autres gens, qui se désolèrent :

    - Vous avez vu ? Quelle tristesse. Il y a vraiment des gens sans cœur sur cette terre. Pauvre âne, non seulement il porte tout le chargement, mais en plus il doit supporter ces deux solides gaillards !

    A ces mots, ils s’empressèrent de descendre l’un et l’autre de l’âne, l’empoignèrent et terminèrent leur voyage en le portant sur leur dos.