• Catherine

Découverte de la méditation


Qu’est-ce que la méditation ?

La méditation consiste d’abord à se poser un instant, en silence, attentif à sa respiration, pour laisser le mental se calmer.

Imaginer une montagne environnée de nuages, nos préoccupations, et qui peuvent être dispersés par le vent, notre respiration, ouvrant sur le ciel bleu, notre conscience claire.

Quelle posture adopter ?

Différentes postures existent. Le mieux est de trouver celle qui vous convient le mieux. La plus simple et facile selon moi est celle sur une chaise : assis, le dos droit, sans vous appuyer sur le dossier, posez vos pieds bien à plat et parallèles.

Cela dit, vous pouvez méditer en toutes circonstances. En marchant dans la nature, au volant de votre voiture, lorsque vous préparer le repas, au petit coin... L'idée est d'être simplement attentif à sa respiration. Dans l'idéal, l'expiration devra faire le double de l'inspiration avec une pose entre chaque changement de respiration.

Yeux fermés ou ouverts ?

On a tendance à méditer les yeux fermés, pensant que l'on se retrouve ainsi mieux en soi-même. Mais le défilé des images mentales se projette alors davantage sur notre écran intérieur.

Le mieux, selon moi, sont les yeux mi-clos : le regard se diffuse à la fois au-dehors et au-dedans.

Comment respirer ?

Le vrai maître de la méditation, c’est la respiration. Dès que l’on part dans ses pensées, on perd la conscience de sa respiration. D’où l’importance de l’attention portée à l’expiration profonde, qui doit rentrer dans l’abdomen jusqu’à cette zone considérée comme le centre énergétique de l’être, qui se trouve à deux doigts horizontal en-dessous de votre nombril.

Ensuite, l’inspiration vient d’elle-même. Dès que vous reprenez conscience de votre respiration, vous revenez à la conscience tout court et cela apaise.

Combien de temps faut-il y consacrer ?

Cela peut aller de cinq minutes à une demi-heure.

Quand faut-il pratiquer ?

Quand vous voulez. Personnellement, j’aime m’asseoir le matin, même brièvement. Cela m’évite de me lancer de façon précipitée dans mes activités. Par contre, la régularité est souhaitée : un peu tous les jours vaut mieux que beaucoup de temps en temps.

Comment discipliner son mental ?

Curieusement, pour discipliner notre mental, il faut le laisser faire… tout en l’observant. On devient ainsi non plus acteur, mais spectateur de son univers mental. Tout se joue là. Cette mise à distance nous fait lâcher nos conditionnements. Si vous avez du mal à vous concentrer seul, vous pouvez imaginer un visage, la lune, un paysage, ou contempler la flamme d’une bougie.

Faut-il méditer en silence ?

Le silence est si rare qu’il ne faut pas en avoir peur, mais l’apprivoiser. Découvrir la présence puis l’immensité de notre silence intérieur est une expérience très ressourçante. La mode actuelle consiste à se faire aider chez soi par des cd de méditation. Pourquoi pas ? Tout est bon pour vous accompagner.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110