​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    Kama Sutra : 6


    Il faut distinguer une différence entre les espèces humaine et animale. Chez les animaux, les femelles ne sont disponibles qu'à certaines saisons et le sexe n'est précédé d'aucune pensée. Entre un homme et une femme, le rapport sexuel n'est pas seulement affaire de pulsions. Il requiert un engagement des sens et de l'esprit.

    Ainsi sont posées les bases d'un code de conduite qui confère au désir un rôle optimal.

    La clé de voûte de ce système de pensée est la suivante : le désir est désirable. Et sur quoi s'appuyer pour poser cette affirmation ? Uniquement sur la logique. Puisque le désir est une force positive, la pulsion sexuelle, elle aussi, se libère de toute notion de culpabilité.

    Le désir sexuel s'affiche donc sans honte. Mieux que cela : il est célébré comme objectif vital magnifique et béni des dieux, chemin vers la source de joie et d'épanouissement indescriptible !

    Le sexe devient fenêtre sur le divin, auquel la déflagration d'un orgasme permet d'accéder. Le sacré et le profane sont dès lors les deux facettes d'une vie complète et équilibrée.

    Ne nous embarrassons pas alors des hommes incapables de reconnaître la splendeur de leurs désirs ou rendus impuissants par la culpabilité. Dans le temple érotique de ce culte, seul est admis le croyant, joyeusement libéré d'hésitations sur le bien, le mal, la honte, le regret et leurs corollaires.

    Or, si la quête du plaisir est l'un des buts les plus importants de la vie, un homme ne peut se contenter de la médiocrité : il se doit de devenir un amant accompli. Celui qui utilise sa partenaire pour un plaisir rapide et unilatéral est indésirable, ignorant de son propre potentiel, ingrat envers le don des dieux. En un mot, c'est un rustre. Mais pas au-delà de toute rédemption. S'il s'implique véritablement, chaque homme peut devenir l'amant respectueux et sensible qui saura mener sa partenaire à l'extase et à l'épanouissement.

    Êtes-vous prêts à me suivre sur ce chemin ?