• Catherine

Techniques de communication non violente

Quels sont les quatre principes de la communication non violente ?

1. Observer une situation, c’est en faire le constat neutre, sans jugement.

Ne dites pas :

- Tu es en retard. C’est toujours pareil avec toi.

Dites plutôt :

- Nous avions rendez-vous à 8 heures. Il est 8h30.

2. Identifier ses sentiments, c’est exprimer son propre ressenti.

Ne dites pas :

- On ne peut jamais compter sur toi.

Dites plutôt :

- Je me sens fâché et inquiet.

3. Le besoin qui en découle est également personnel.

Ne dites pas :

- Tu ne pourrais pas faire un effort ?

Dites plutôt :

- J’ai besoin de comprendre ce qui se passe, de savoir si je peux à l’avenir compter sur toi.

4. Formuler une demande, c’est offrir à l’autre la liberté de ne pas être d’accord et de créer un espace de négociation.

Ne dites pas :

- La prochaine fois, je ne t’attendrai pas.

Dites plutôt :

- Es-tu d’accord pour m’en parler maintenant ?

Exemple :

J’avais mordu la ligne blanche.

En un éclair, j'ai vu un gendarme qui a réactivé en moi le cliché “autorité bête et méchante”. Je m’attendais à :

- Vous êtes en infraction. L’amende est de 230 euros.

Le gendarme s’approche et me salue :

- Monsieur, je suis très inquiet parce que j’ai en charge la sécurité des enfants à la sortie des écoles, et quand je vous vois passer sur la ligne blanche, je ne suis pas sûr que vous soyez conscient des risques pour eux. Qu’en pensez-vous ?

Il avait observé sans me juger, me donnait son sentiment, m’indiquait son besoin et me demandait de lui faire part de ma réaction.

Efficace non ?

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110