• Catherine

Kama Sutra : 15

Un bon amant n'est pas qu'un poète de l'amour ou un fin psychologue : vous devez aussi savoir à quel moment entamer le fameux rapprochement physique. Par exemple, à quoi bon feindre de heurter une femme au passage si c'est pour lui laisser croire que vous avez trébuché ?

Un signal trop faible ou compliqué ou bien un stratagème trop ambigu est une perte de temps. De même, devant des avances féminines, la réponse doit être prompte. Si vous baillez devant une femme penchée de façon révélatrice devant vous ou que, frôlé par inadvertance, vous lui demandiez l'heure, vous êtes bien peu digne de considération.

Les premiers gestes menant au contact physique sont généralement les plus difficiles, et le consentement mutuel reste bien sûr la règle absolue et impérative. Pour évaluer ce dernier, vous pouvez utiliser le stratagème de l'étreinte non intentionnelle.

Si la femme s'y soustrait, vous devez agir avec prudence et prévoir un long détour avant tout nouvel essai. A l'inverse, s'il y a consentement mutuel, ce bref contact physique sera un rapprochement significatif, à la fois signal partagé et premier pas vers l'intimité. Une promenade dans un endroit désert ou dans l'obscurité constitue la situation idéale pour se lancer. Une fois les barrières de l'inhibition physique levées, cherchez un mur ou un pilier : c'est le moment de guider la femme vers ce support stratégique pour tenter l'étreinte pressante.

Quand les amants se rencontrent pour faire l'amour, l'étreinte est la forme d'expression la plus spontanée. De fait, elle est si spontanée que les hommes et les femmes n'y voient souvent qu'un geste simple.

Cependant, elle reste une action bien plus importante. En effet, à l'instar d'un diamant dont l'éclat est perçu sans effort mais dont la vraie valeur, pour être reconnue, demande un examen minutieux, les étreintes féminines sont dignes d'être observées.

En prêtant attention aux mille petites réactions possibles de votre compagne, vous apprendrez comment décupler son plaisir.

En voici quelques-unes :

Une femme peut s'accrocher à vous comme une liane à son arbre, attirer votre visage pour un baiser, gémir ou laisser échapper un petit cri après une pause, vous étreindre à nouveau passionnément, et enfin, s'agrippant à votre corps, vous regarder longuement dans les yeux avec surprise.

Elle peut placer l'un de ses pieds sur le vôtre, presser votre cuisse, et, une main dans votre dos, attirer votre épaule de l'autre, comme si elle voulait grimper à votre corps pour atteindre vos lèvres, l'ensemble sans cesser de gémir ou de soupirer...

Autant de nuances à observer et à décrypter. Par la suite, leur seul souvenir suffira à raviver la flamme, à la rencontre suivante.

Prenez le temps de bien savourer cette expérience et d'y lire les signes qui vous guide vers le plaisir de votre partenaire. Puis, à un certain moment, si votre compagne ne l'a pas déjà fait, proposez une transition du vertical vers l'horizontal. Ce moment varie, mais n'est pas sans importance...

    ​2020 - Dhyâna

    1/110