• Catherine

Kama sutra : 25

Vous ne devez pas vous contenter de répondre à votre partenaire, vous devez si nécessaire, susciter ses réactions. Si elle n'est pas totalement prête pour le rapport sexuel, caresser la de vos doigts pour préparer son vagin. Continuez aussi longtemps qu'elle le souhaite et jusqu'à que son vagin soit humide et frémissant.

Après la pénétration, vous pouvez utiliser votre pénis pour diversifier les mouvements : le presser vers le haut ou vers le bas, ne caresser qu'une paroi du vagin, masser les deux côtés alternativement...

La pénétration peut se faire en force ou en douceur, selon des rythmes plus ou moins rapides, sans se retirer, ou en se maintenant presque immobile à l'intérieur. Vous pouvez, tenant votre pénis dans la main, le faire tourner dans le vagin. Ou pénétrer l'aimée par-derrière en vous mettant à quatre pattes.

En toute chose, je vous exhorte à ne faire que ce qui plaît à votre partenaire. Pour cela, il convient de moins vous intéresser à vos propres prouesses qu'aux réactions de l'aimée. Ainsi, si elle adore jouer à la position de la vache, ce goût doit être respecté. Mais si ce n'est pas le cas, il serait malvenu de rester à quatre pattes.

Je suis catégorique : c'est en observant les réactions de la femme qu'un homme doit deviner quelles sont ses dispositions et comment elle aime être prise. Pour la satisfaire, n'hésitez pas à frotter votre pénis contre la partie de son vagin qui lui fera "rouler des yeux" de délice. Vous ne devez plus rien ignorer de l'existence du clitoris et du point G.

Un amant expert doit savoir identifier les expressions féminines de plaisir et de satisfaction. Si votre aimée ferme les yeux, perd ses inhibitions, cherche à rapprocher le plus possible les organes et se laisse aller complètement à la fin, elle a probablement joui, alors que, si elle ne vous permet pas de vous relever, vous donne des coups de pieds, vous mord, semble fâchée et continue de s'agiter après que vous ayez joui, c'est le contraire. Dans ce dernier cas, pas si rare, vous devez mettre en œuvre vos doigts et votre langue.

L'un des plaisirs suprême qu'un homme peut recevoir et donner consiste à inverser les rôles : l'aimée, assumant la position masculine, monte sur son partenaire. Cette position est très appropriée, lorsque la femme, consciente que son partenaire n'a pas joui mais est fatigué, prend le dessus pour lui permettre de se reposer et atteindre son propre orgasme. Vous devez être capable de l'aider dans ce retournement : si elle prend le dessus sans vouloir interrompre l'union, vous devrait témoigner d'une certaine agilité...

Une fois aux commandes, elle peut tenir votre pénis comme dans une pince, tourbillonner autour comme une toupie, ou balancer son ventre et ses cuisses latéralement comme une balançoire. Vous pouvez simplement rester allongé pour profiter de ces mouvements, mais vous ne devez pas oublier de vous cambrer si elle le demande, pour collaborer. Une certaine prudence doit être observée à propos de cette position, pourtant très agréable : elle n'est pas conseillée à une femme qui a accouché récemment, qui a ses règles, ou, soyons pragmatique, à une femme dont le poids serait un danger pour votre vie... Mais, finalement, les règles sont faites pour être contournées et un art de l'amour ne saurait comporter d'obligations.

Les amants rédigent leur propre constitution dans la république de l'amour. Un guide peut leur être fourni pour augmenter leur plaisir, mais ils ne pourront jamais être contraints à des pratiques désignées. Il est nécessaire de garder à l'expression amoureuse sa spontanéité. Le désir est un univers qui évolue dans sa galaxie de plaisirs. Dans le sexe, tout est soumis à la passion et déterminé par l'humeur du moment, au-delà de toute définition et même de l'imagination des rêves. Aveuglé par les feux de la passion et la splendeur d'un moment, vous devez toutefois rester conscient de votre force et attentif aux préférences de la femme à qui vous faites l'amour.

Avoir cela en tête et un exemplaire du Kama sutra en main, c'est là tout ce qui est nécessaire pour bien faire l'amour !

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110