• Catherine

L'érection masculine

Sujet délicat à aborder, l'érection est un sujet sensible pour les hommes. Faisons le point pour tenter de découvrir ses dessous et ses secrets.

Il existe des érections involontaires

Vrai : la seule érection qui n'a pas besoin d'être stimulée est celle qui se produit le matin durant les phases de sommeil paradoxal. Lors de ces périodes, le système "sympathique" qui maintient la plupart du temps la verge au repos par de petits muscles, ne contrôle plus la situation. Les muscles se relâchent. L'érection nocturne, les mouvements et les gestes involontaires n'ont rien à voir avec un rêve érotique.

A l'adolescence, la simple vue d'une jeune fille séduisante peut provoquer une érection, mais cette réactivité perd de sa splendeur au fil de temps et du contrôle des émotions.

L'alcool nuit à l'érection

Vrai et faux : Cela dépend de la quantité d'alcool absorbée. La consommation d'alcool à petite dose favorise le lâcher-prise et peut aider certains à se libérer sexuellement. Mais attention, trop d'alcool nuit vraiment à l'érection. Plus longue à venir, plus compliquée à tenir, l'érection n'aime pas l'abus d'alcool, l'éjaculation non plus. Le problème de l'alcool ? Gérer la bonne quantité. Car trop d'alcool empêche d'avoir une érection dure et longue. En effet, sous son influence, la circulation sanguine est modifiée, comme la sécrétion de la testostérone.

La fréquence des rapports sexuels favorise l'érection

Vrai : plus un homme fait l'amour, plus il a d'intérêt pour l'acte sexuel, mieux il est armé pour maitriser ses érections.

Un homme qui n'a pas d'érection n'a pas de plaisir

Faux : l'érection est une mécanique hyper sensible. De manière générale, un homme stressé ou angoissé peut avoir des problèmes d'érection. Quand un homme n'a pas d'érection, c'est souvent qu'il a peur de décevoir ou qu'il est stressé. Le trouble de l'érection est une belle métaphore. Les hommes sont souvent dans la performance et ils ont peur de ne pas être à la hauteur. Pour éviter de montrer leur faiblesse, certains d'entre eux, stressés, se mettent à l'abri du rapport sexuel et subissent des troubles de l'érection. Même quand le désir est présent, l'érection peut faire défaut.

Pour faire durer son érection, exprimez votre désir

Vrai : pour limiter la tension liée à l'érection, il est important pour le/la partenaire de montrer qu'il/elle aime son sexe en érection ou par des caresses, des baisers, des regards ou pourquoi pas même des paroles ! Il est important de montrer que votre plaisir n'est pas forcement lié à la pénétration ou à l'orgasme, mais aussi à la simple proximité physique sensuelle de votre corps contre le sien. Apprenez à vous masser, à vous câliner sans chercher systématiquement à avoir de relation sexuelle. Et, ne l'oubliez pas, un simple baiser peut déclencher l'érection.

Pour maintenir une érection, jouer avec ce qui vous excite

Vrai : Vous avez une petite faiblesse pour les sous-vêtements en coton ? Les jeux sexuels alimentaires ? Vous êtes extrêmement sensible aux caresses des épaules ? Pour vous stimuler, utilisez ses petites faiblesses. Sans transformer votre partenaire en objet sexuel, il est bon de savoir développer votre sensibilité sexuelle et sensuelle. Les hommes étant majoritairement stimulés par la vue, apprenez à connaitre vos codes d'attraction sexuelle et à jouer avec.

Vous remarquez que votre érection est moins bonne et cherchez absolument à la maintenir

Inutile : Restez dans le registre de la tendresse. N'interprétez absolument pas le trouble de l'érection personnellement. Ne vous formalisez pas d'une diminution de la rigidité. Elle peut revenir, si votre partenaire poursuit ses caresses, peut-être avec plus d'ardeur et, dans le cas contraire, comprenez juste que vous n'êtes pas une machine, passez à autres chose, des caresses plus tendres, des câlins amoureux et laissez revenir l'érection plus tard. Il ne faut pas attacher d'importance à un trouble de l'érection passager, et surtout ne pas associer "Ne pas bander équivaut à ne pas être un homme et ne pas avoir de désir".

Il existe une période pendant laquelle un homme ne peut pas avoir d'érection

Vrai : ce temps s'appelle période réfractaire. Cette période après l'éjaculation est le temps pendant lequel un nouvel orgasme est impossible. C'est un phénomène naturel contre lequel on ne peut pas lutter. Cette période évolue avec l'âge. D'extrêmement courte à 17 ou 18 ans, elle peut atteindre un jour ou deux à 80 ans. Elle dure en moyenne 2 à 3 heures. Cependant, vous pouvez noter que plus votre excitation est élevée, plus cette période réfractaire peut être brève. Au fil de l'âge, vous pouvez prendre du Viagra, car un des effets bénéfiques de ce médicament est de raccourcir cette période réfractaire d'une heure à 10 minutes.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110