• Catherine

Maître d'épée

Un jeune moine revenait de voyage, porteur d'un pli important pour son maître, lorsqu'il rencontra un combattant belliqueux qui le provoqua en duel.

Le moine le supplia de le laisser passer, promettant de revenir une fois sa mission accomplie. Le belligérant accepta et le moine s'en alla.

Avant de revenir vers le combattant, le moine demanda conseil à son maître :

- Maître, comment faire, je n'ai jamais touché une arme de ma vie ? Je serai tué !

- En effet, répondit le sage. Tu vas mourir car il n'y a pour toi aucune chance de victoire. Mais je peux toutefois t'enseigner une bonne façon de mourir. Lorsque tu tiendras l'épée, tu la brandiras au-dessus de ta tête, tu fermeras les yeux et tu attendras de sentir un froid sur le sommet de ton crâne : ce sera la mort.

Le moine remercia son maître de ses conseils et s'en retourna vers le combattant. Lorsqu'il fut arrivé, celui-ci lui offrit une épée et le duel s'engagea. Faute de mieux, le moine fit ce qui lui avait été recommandé : il leva les bras avec son épée et attendit. Son attitude impassible surprit tout d'abord son adversaire.

En effet, le moine, totalement concentré sur le sommet de son crâne, pour savoir quand il serait mort, ne prêtait aucune attention à son adversaire. Ce dernier fini par s'en inquiétait :

- Seul un grand maître de l'épée prendrait une position aussi étrange. De plus, il ferme les yeux sans s'occuper de mes éventuelles attaques.

Tandis que le jeune moine attendait toujours sans bouger, l'homme, désemparé, n'osait attaquer. Finalement, il éclata en sanglots, en suppliant :

- Ne me tuez pas grand maître ! Ayez pitié de moi ! Je croyais être le meilleur au combat, mais je n'avais jamais rencontré un maître tel que vous. Je vous en supplie, acceptez-moi comme disciple et enseignez-moi la véritable voie.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110