​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    Le maître du silence

    Un moine qui s'était baptisé Maître du silence mais n'était en réalité qu'un mystificateur avait, pour mieux duper les gens, pris à son service deux moines éloquents qui répondaient pour lui aux questions qu'on lui posait, tandis que lui-même n'ouvrait jamais la bouche.

    Un jour, tandis que ses deux acolytes étaient absents, il reçut la visite d'un moine pèlerin :

    - Maître, qu'est-ce que le Bouddha ?

    Ne sachant que faire ni dire, l'homme regarda dans toutes les directions, cherchant vainement ses complices. Le pèlerin, apparemment satisfait, lui demanda :

    - Maître, qu'est-ce que le dharma ?

    Toujours aussi embarrassé, notre homme leva les yeux vers le plafond puis les baissa vers le sol, appelant à son aide le ciel et l'enfer.

    Le pèlerin questionna encore :

    - Maître, qu'est-ce que la sangha ?

    Le maître du silence, voulant cacher sa gêne, se contenta de fermer les yeux. Le pèlerin lui fit une dernière question :

    - Maître, qu'est-ce que la grâce ?

    Abandonnant tout espoir, le maître du silence ouvrit grand les bras en signe de capitulation.

    Le moine pèlerin pris enfin congé, manifestement enchanté de sa visite. En cours de route, il rencontra les deux acolytes de l'imposteur et se mit à leur parler de leur maître en termes enthousiastes :

    - J'ai demandé à votre maître ce qu'était le Bouddha. Il s'est tourné vers l'est puis vers l'ouest pour me faire entendre que les humains cherchent sans cesse le Bouddha là où il n'est pas.

    Ensuite, je lui ai demandé ce qu'était le dharma. Il a regardé vers le haut puis vers le bas, me signifiant ainsi que la vérité du dharma est un tout, qu'il n'y aucune discrimination entre le haut et le bas, la pureté et l'impureté y étant également partagées.

    Pour répondre à ma question sur la sangha, il a fermé les yeux sans rien dire, me rappelant ainsi le dicton : celui qui peut fermer les yeux et dormir profondément dans les gorges profondes des montagnes est un grand moine.

    Enfin, en réponse à ma question sur la grâce, il a ouvert les bras et m'a montré ses deux mains, pour me faire comprendre que la grâce est une bénédiction guidant les êtres sur le chemin de la vie.

    Quel maître éclairé ! Que son enseignement est profond !

    Lorsque les deux moines furent rentrés, leur maître les gourmanda vivement :

    - Où donc traîniez-vous encore tous les deux ? Il y a une heure, un pèlerin qui m'a accablé de questions m'a mis dans un embarras mortel et j'ai failli y perdre ma réputation !