​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    La marche méditative

    Imaginez que vous teniez un caillou et le lanciez vers le ciel et qu'il retombe dans une rivière.

    Après que celui-ci est touché la surface de l’eau, il s’enfonce lentement.

    Il atteint le fond de la rivière par le plus court chemin parce qu’il se laisse tomber sans s’opposer.

    Lors d'une méditation assise, vous pouvez vous permettre de vous reposer comme un caillou.

    Vous pouvez vous laisser couler sans effort dans la position assise, la posture du repos. Se reposer est une pratique importante et il est possible d'apprendre l’art de se reposer.

    C'est la première partie de la méditation car notre esprit, au même titre que notre corps, a besoin de repos. Le problème est que très peu d’entre nous savons comment permettre à notre corps et notre esprit de se reposer. Nous sommes toujours en lutte ; le combat est devenu pour nous une habitude tenace et une source puissante d’énergie qui modèle notre comportement, nos actes et nos réactions.

    Nous ne pouvons résister à nous activer. Nous nous débattons même durant notre sommeil.

    Voici quelques instructions à propos de la marche méditative, pour apprendre à notre corps et à notre conscience de se reposer.

    D’habitude, dans notre vie active, nous marchons parce que nous voulons aller quelque part. La marche méditative est différente. Nous marchons pour marcher. Nous apprécions la marche. Un pas à la fois. Le miracle n’est pas de marcher sur des charbons ardents ou sur l’eau ou dans l’air léger mais de marcher sur la terre ferme.

    Vous inspirez et devenez conscient du fait que vous êtes vivant. Vous marchez sur cette belle planète. Ceci est déjà un miracle. Mais vous devez être ici et maintenant pour que le miracle soit possible. Si vous êtes capable de marcher de cette manière, chaque pas sera très nourrissant. Marchez comme si vous embrassiez la terre avec vos pieds.

    Le Bouddha nous dit que le passé est révolu et le futur n’est pas encore là. Ne regrettez pas le passé. Ne vous angoissez pas pour l’avenir. Revenez au moment présent et vivez le profondément.

    La marche méditative mène au moment présent, de façon à être encore vivant et à toucher profondément la vie. Pour pouvoir toucher la terre avec vos pieds et apprécier marcher, vous devez vous établir avec fermeté dans le moment présent.

    Dans la marche méditative, vous marchez comme une personne libre. Il ne s’agit pas d’une liberté politique. Vous êtes libres de vos afflictions, de vos peines et de vos peurs car à moins d’être libre, vous ne pouvez apprécier la marche.

    Quand vous êtes ici, corps et esprit unifiés, vous avez la chance de rassembler les conditions à votre bonheur. Si vous êtes capable de toucher à ces conditions, vous n’avez plus à courir nulle part, spécialement dans le futur.

    Entraînez-vous à faire du moment présent, l’ici et le maintenant, votre vraie demeure.