​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    Être hypersensible. partie 1

    Ce monde n’est pas rose et nous en avons tous conscience.

    Notre vie est faite de contraste entre ce que nous appelons le bien et le mal, le négatif et le positif, ce que nous aimons et ce que nous n’aimons pas.

    Chaque jour de notre vie, de notre naissance à notre mort, nous utilisons nos cinq sens, qui nous procurent soit des sensations agréables, soit désagréables. Toute notre vie est gérée à travers ces cinq sens principaux (même si d’autres sens peuvent se rajouter). Toutes nos réactions sont basées principalement sur ce que nous voyons, entendons, goûtons, touchons ou sentons.

    Lorsque l’on est hypersensible, tous nos sens sont exacerbés. Pour un vrai hypersensible, tout est accentué et il ressent beaucoup plus fort au niveau de certains de ses sens. Très sensible aux odeurs, le bruit l’irrite très vite, très sensible au toucher, il ne supporte pas beaucoup de matières sur sa peau, une trop forte lumière le rend extrêmement inconfortable, il ne supporte pas la sensation de faim, il réagit très vite émotionnellement...

    En clair, l’hypersensible ressent tout, perçoit tout, voit tout, d’une manière beaucoup plus élevée et intense que la plupart des gens. On estime à 15 à 20 % la part de la population qui serait hypersensible.

    Les caractéristiques de l’hypersensible :

    - hypersensibilité au bruit, qui agresse ses oreilles sensibles, l’empêche de se concentrer, de penser,

    - ne supporte pas la sensation de faim,

    - ne supporte pas les endroits trop peuplés,

    - hypersensibilité aux textiles : ne supporte pas certaines matières sur sa peau, ou les étiquettes des vêtements,

    - hypersensibilité aux aliments ou textures d’aliments,

    - très réceptif au toucher : sensible aux caresses et massages,

    - très sensible à la lumière,

    - indignation contre l’injustice,

    - recherche de sens : cherche à comprendre et expliquer tout,

    - sentiment d’être aliéné et seul,

    - volonté d’être original, de ne pas pouvoir ou vouloir entrer dans la norme,

    - profonde aspiration à vouloir apporter quelque chose au monde grâce à sa créativité,

    - vouloir continuellement apprendre de nouvelles choses.

    Les informations nerveuses circulent très vite, ce qui rend l’hypersensible hyper-réactif, il réagit à tous les stimuli, sans vraiment filtrer. Il est envahi par une quantité très importante d’idées, de paroles, d’informations et de perceptions, ce qui est souvent difficile à gérer. Il est sensible aux ambiances et peut être perturbé et affecté par tous les conflits et les tensions des personnes qui l’entourent, même s’il n’est pas responsable ni concerné.

    Il est extrêmement empathique : il a la capacité de se mettre à la place des autres et de ressentir leur souffrance. Il est envahi par les sentiments et les émotions des autres et de lui-même. L’affectif prend beaucoup de place dans sa vie.

    Intensité émotionnelle : il a facilement les larmes aux yeux, il est à fleur de peau. La tristesse, la joie, la colère peuvent prendre chez lui des proportions démesurées. Il peut passer rapidement du rire aux larmes. Il a des colères soudaines pour des raisons qui peuvent paraître ridicules pour l’entourage. Mais l’hypersensible est pourtant sincère. Il ressent fortement les choses et son entourage a souvent du mal à comprendre ses débordements.

    Il a besoin d’amour parce qu’il est sensible, émotif et qu’il vit beaucoup dans l’affectif.

    L’hypersensibilité semble être de naissance et déterminée génétiquement. Vraisemblablement, les hypersensibles ont un système nerveux plus sensible et réagissent aux stimuli internes et externes de manière plus forte que l’individu moyen. L'hypersensible se sent souvent très seul et incompris, et pense souvent qu’il a un problème (ou on lui fait croire cela). Or, l’hypersensibilité présente de nombreux avantages et les personnes les plus remarquables dans l’histoire de l’humanité, ont très souvent été justement, des hypersensibles.