​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110
    • Catherine

    Vivre au moment présent, c’est quoi ?

    Ce matin, durant le trajet pour me rendre au travail, je mets ma chanson préférée du moment. Elle débute et je me rappelle des souvenirs qui m’entraînent sur des réflexions diverses. Puis la fin de la chanson arrive et je m’aperçois que je ne me suis pas centrée sur le moment mais sur le passé et le futur. Une expérience parfaite pour me faire réaliser les qualités du moment présent.

    Afin de fixer des bases, je vais parler du moment présent non pas dans le développement philosophique de la chose, mais plus du côté pratique.

    Qu’est-ce que le moment présent ?

    Combien de fois par jour écoutez-vous la petite voix en vous, qui fait des scénarios ou qui analyse votre vie ? Combien de fois avez-vous mangé sans vraiment goûté à cette bonne nourriture et combien de fois avez vous complété une tâche au travail sans véritablement y penser ?

    L’esprit est occupé à beaucoup de choses sauf être là dans la douceur du moment.

    Le concept du moment présent est très ancien et il consiste à être dans le ici et maintenant. Cela signifie que le passé n’existe plus et que l’avenir n’existe pas encore.

    Qu’apporte le moment présent ?

    Vivre le moment présent, c’est vouloir vivre en contact avec soi, dans le moment, dans un silence mental et surtout dans le réel de notre vie.

    Le fait de ne pas ou de ne plus analyser ses pensées entraîne une vie plus satisfaisante, des relations plus harmonieuses. C’est addictif car plus on le pratique, plus on a le goût de vivre des moments intensément.

    Cette pratique a un impact sur le stress, sur les relations interpersonnelles et sur la santé. Une bonne raison de mettre en place ces moments privilégiés avec nous-même.

    L’instant présent est un outil très doux et à la fois très efficace qui permet de rester centré quelques soient les évènements qui surgissent dans votre vie. Il est, en méditation, le chemin pour reprendre contact avec son essence.

    Ici et maintenant n’est pas une pratique facile à mettre en place du jour au lendemain. Lorsque nous sommes assis, à ne rien faire, le mental, lui, voudrait être actif : il aime juger avec pessimisme et faire le bilan de la journée qui vient de finir ; il aime se projeter sur un futur angoissant. Le moment présent permet de revenir en contact avec ce qui est présent pour soi et être présent aux autres.

    Comment le mettre en place dans ma vie ?

    Je peux vous donner plein d’exercices pratiques pour vivre des moments présents. Ces exercices de base sont utilisés pendant la méditation. Pourquoi ne pas essayer ?

    Je vous décris ci-dessous la marche à suivre. Elle est commune à toutes les méditations présentées dans les prochains posts, je ne la répèterais donc pas à chaque fois mais me contenterais d'indiquer : Préparez-vous.

    Préparez-vous

    1. Habillez-vous confortablement

    Votre tenue sera le reflet de la pratique : confortable, ample et adéquate. Pas de laisser aller sur la tenue, juste une tenue sobre et confortable.

    2. Trouver un endroit calme et propice

    Installez-vous de préférence dans un lieu calme et propice à la méditation, comme une pièce large et ensoleillée. Le plus important est de ne pas être dérangé.

    3. Asseyez-vous

    Après avoir lu les instructions sur la méditation du post, installez-vous sur un coussin afin d’avoir une position stable et agréable. Prenez une posture confortable afin de pouvoir rester assis plus de 10 minutes.

    Notez l’importance des derniers ajustements afin d’être dans une position optimum. Quelques ajustements supplémentaires permettent parfois d’être plus présent à vous qu’à l’inconfort, même si l'inconfort peut faire partie de l’expérience.

    4. Mettez-vous en veille

    Préparez un chronomètre ou une application tierce (téléphone, ordinateur) qui permettra de faire un décompte. Le but est d’avoir une minuterie avec un son. Le son doit être doux afin de rester en contact avec la respiration et non d’être effrayé par une sonnerie agressive. Réglez le temps sur une durée de votre choix puis oubliez la.

    Lorsque l’alarme se déclenchera, revenez à la respiration.

    La durée est au minimum de cinq minutes et peux aller jusqu'à une heure.

    5. Respirez

    Fermez les yeux.

    La respiration est l’astuce pour ne pas être embarqué dans notre mental. Alors ressentez l’air entrer et sortir de vos narines, de votre bouche.

    6. Ne vous jugez pas

    Oui, au début les pensées seront là. Accueillez-les puis laissez les aller en revenant à la respiration.

    7. Gardez le tout simple

    Pas besoin d’expliquer, de nommer, de comprendre ce que vous avez vu ou vécu, attendez que cela s’intègre et ensuite vous pourrez le partager. Il est clair que mettre des mots sur une pratique peut être bon. L’inverse est aussi vrai et même recommandé car suite à une mise à jeun de l’égo, celui-ci voudra se refaire…