• Catherine

Clés et transcendance

Un jour, un sage faisait un sermon dans un temple lorsque quelqu’un le dérangea. Il s’arrêta alors et demanda au trouble-fête ce qui se passait. Le trublion se leva et demanda :

- Qu’est-ce que l’âme ?

Le maître se leva, prit son bâton et demanda aux gens de le laisser passer. L’homme se mit à déglutir, ne s’attendant pas à une telle réaction. Le sage prit l’homme au cou à deux mains et le serra jusqu’à ce que les yeux de ce dernier se révulsent hors de sa tête. Continuant à serrer, il lui dit :

- Qui es-tu ? Ferme les yeux !

L’homme ayant bien du mal à les fermer, le maître continua à serrer, en insistant toujours :

- Qui es-tu ? Réponds !

La foule en suspens assistait à la scène, quelques murmures inquiets s’en échappaient. Suffocant sous la prise, l’homme finit par éclater de rire et se jeta aux pieds du sage :

- Maître, lui dit-il, vous avez répondu à ma question.

Lorsque le guide se rassit, un disciple lui demanda :

- Feriez-vous la même chose avec ceux qui poseraient la même question ?

Il répondit alors :

- Lui, était prêt. Si votre question est une question de vie ou de mort et non une question pour le plaisir de la spéculation intellectuelle, alors vous êtes prêt. Vous êtes prêt à recevoir la réponse. Quand quelqu’un est sur le point de vous tuer en vous prenant à la gorge, vous ne pouvez être dans le futur, ni dans le passé. Vous devez être ici et maintenant. Il serait dangereux de manquer cet instant. C’est le moment de rentrer profondément en vous, et de savoir qui vous êtes. L’homme qui vit cela se transforme alors et entre en profonde conscience. Si vous êtes dans l’instant présent, pleinement, ne serait-ce qu’un instant, vous connaissez cet instant, vous le rencontrez et plus jamais vous ne perdrez sa trace.

La vie est une mort lente. A chaque instant, vous vivez un peu et vous mourez un peu.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110