top of page

Pourquoi votre désir sexuel est en baisse

Selon un sondage, 35 % des Françaises seraient insatisfaites de leur vie sexuelle, soit beaucoup plus que les Allemandes (23 %) ou les Britanniques (27 %).


Les femmes auraient tendance à avoir moins de désir sexuel en avançant dans l’âge, c’est du moins la croyance populaire. Et effectivement la recherche confirmerait cela, notamment du fait de la ménopause et des changements hormonaux qui s’ensuivent.


Cependant, une nouvelle étude, a révélé des facteurs méconnus responsables de la baisse du désir sexuel chez les femmes de 45 ans et plus. Il existerait plusieurs causes dues à des changements hormonaux et psychologiques. Mais également des facteurs sociaux et environnementaux.


Fatigue et charge mentale, les principales responsables


Les raisons qui feraient que les femmes à cet âge-là connaîtraient une baisse significative de désir ont été minutieusement examinées. Certes la ménopause avec son lot de changements à la fois physiques et psychologiques est à blâmer : prise de poids, changements d’humeur et troubles du sommeil… Tout cela affecte les femmes d’âge mûr et leur perception de leur potentiel de séduction. Néanmoins, cette étude approfondie a permis de dévoiler des facteurs jusque-là méconnus.


Et la cause première serait la fatigue. Les femmes dans la quarantaine voient leur plafond de responsabilités exploser. Elles doivent s’occuper de leurs enfants mais aussi de leurs parents qui prennent de l’âge, tout en gérant des carrières professionnelles de plus en plus prenantes. Dans un monde où les femmes sont forcées d’assumer un nombre incalculable de rôles -mère, fille, salariée, femme de ménage, responsable des courses et des activités extra-scolaires, il n’est pas étonnant que leur désir sexuel diminue sensiblement. Cette cause est d’autant plus percutante que la recherche a démontré que les femmes hétérosexuelles étaient nettement plus impliquées dans les tâches ménagères et émotionnellement dans le couple que leurs partenaires.


Ce qui nous amène à la deuxième cause : la charge mentale. Les femmes cumulant plusieurs casquettes, passent leur temps à jongler entre leurs différentes responsabilités. Il en résulte une altération de leur santé mentale. Ainsi, le taux d’insatisfaction sexuelle était très élevé chez les participantes à l’étude qui ont déclaré être en mauvaise santé psychique ou physique. Et ce taux augmente nettement chez les femmes ayant eu des antécédents dépressifs.


La baisse du désir s’accompagne également d’une diminution significative de la fréquence des rapports sexuels : 23,3 % des femmes seraient concernées.


Le fardeau de s’occuper des enfants ainsi que des parents plus âgés tout en gérant simultanément une carrière est parfois écrasant. Cela pousse certaines à sacrifier leur vie sexuelle : 36,5 % des sondées déclarent être inactives sexuellement car elles se sentent épuisées.


Comment sortir de cette spirale infernale ?


En premier lieu, il s'agit de lâcher prise. D'encourager les femmes à être moins perfectionnistes, votre maison n’a pas besoin d’être parfaitement rangée et nettoyée, et d'encourager également vos enfants à être plus autonomes.

Deuxièmement, un partage équitable des tâches serait bienvenu. Les hommes doivent assumer davantage de responsabilités au sein du couple. Il ne s’agit pas seulement des tâches ménagères. Mais de toute la charge émotionnelle qui va de pair avec la gestion d’un ménage. Votre partenaire devra aussi planifier des activités et anticiper les événements importants.


Ensuite, il faut apprendre à prendre soin de soi. S’accorder des moments à soi, faire des activités qui vous font du bien et sont synonyme de plaisir et génèrent des émotions positives. Celles-ci renforcent la résilience de l’égo, ce qui nous rendrait plus aptes à faire face aux défis de la vie quotidienne. S’accorder ces moments-là ne devrait plus être considérée comme "une récompense", mais bien comme un ingrédient vital à la santé mentale.


Enfin, se faire aider. Il n’y a pas de honte à cela. N’hésitez pas à solliciter votre famille ou vos amis. Vous pouvez vous appuyer sur eux soit pour réduire la charge matérielle soit pour vous offrir leur soutien émotionnel.


En prenant ces mesures actives pour prévenir l’épuisement, vous gagnerez en confort de vie et retrouverez une activité sexuelle active et saine.

Commentaires


bottom of page