• Catherine

Devenez un Sakshin !

Par définition en sanskrit, un sakshin est un observateur, un témoin objectif et aimant qui fait comme une personne qui observe, comme le gardien de phare : il laisse venir, reconnait et laisse partir. Et il trouve cela beau.

Nous allons devenir des sakshins, des phares de notre mental.

Alors, comment faire ? Être témoin est une pratique à long terme. Rester connecté à soi peut être compliqué au départ comme peut être la méditation, et avec effort et patience la position de témoin devient naturelle.

Asseyez-vous dans un endroit calme. Pas besoin d’être en position de méditation, juste assis confortablement. Dans quelque temps, vous le ferez sans arrêt debout, en parlant, etc. Pour une première étape, je vous invite à être en position assise. Et très simplement d'observer vos pensées, vos ressenties, vos émotions, les bruits, tout se qui vient vers vous.

Vous pouvez être certains de rentrer en relation avec vous. Ne jugez pas, laissez venir et repartir. Si une pensée reste accrochée, allez ressentir l’air qui rentre par votre nez et ressortir par votre bouche.

Et n’oubliez pas l’ingrédient : l’amour !

La routine du témoin

Les débuts, comme en méditation, sont des fois très bruyants dans la tête. Être en relation avec soi est une habitude que nous avons oubliée et recommencer cette relation entraine un dialogue assez fort. Votre corps et votre esprit s’expriment.

Prenez l’habitude de le faire chaque jour, puis deux fois par jour et enfin de le faire dans de nombreuses situations comme durant un dialogue, ou une tâche qui ne vous est pas agréable. Osez !

Au fur et à mesure, les pensées seront moins nombreuses et plus précises. Et surtout le point principal d’appliquer la position de témoin est d’observer à quel moment vous réagissez ou non, dans quelle situation la colère monte ou l’amour prend le dessus. En bref de vous découvrir et vous connaitre.

Comme toute routine ou entrainement, vous allez devenir très à l’aise et cette position de témoin deviendra un réflexe ancré en vous.

Cependant, ne vous jugez pas. Les actions, les choix, les pensées sont faits avec notre conscience à l’instant T. Nous sommes en transformation, nous ne sommes pas encore des Bouddhas mais en route pour devenir chaque jour de meilleures personnes. Alors, soyez des témoins compatissants, des sakshins.

La voix qui vous parle n’est pas vous. Donnez-lui la tonalité que vous voulez, vous verrez, que le mental adore ne pas changer. C’est rassurant pour lui.

Alors êtes-vous déjà en position de sakshin ?

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110