• Catherine

Le festin

Un homme apprend que l'émir offre en son palais un banquet où tous sont conviés. Il se met en chemin sans tarder.

Quand le maître de cérémonie voit sa houppelande en loques, il le place dans un recoin de la salle, loin de la grande table où sont installés les invités de marque. Des serviteurs s'empressent auprès d'eux. L'homme calcule qu'il ne leur faudra pas moins d'une heure pour arriver jusqu'à lui. Il se lève et rebrousse chemin.

De retour chez lui, il revêt un superbe manteau de zibeline et se coiffe d'un turban assorti. Puis il revient sur les lieux du festin. Dès que les hérauts de l'émir l'aperçoivent, ils battent le tambour de bienvenue et sonnent de la trompette pour annoncer l'arrivée d'un visiteur de haut rang.

Le chambellan en personne vient l'accueillir aux portes du palais et le fait asseoir tout près de l'émir. Les serviteurs placent immédiatement devant lui un plat contenant les mets les plus délicats. Sans hésiter, l'homme, prenant la nourriture à pleines mains, en enduit turban et manteau.

- Votre éminence, s'enquiert le prince, j'aimerais en savoir davantage sur vos coutumes alimentaires, qui sont nouvelles pour moi.

- Je n'ai rien de particulier à vous dire, répond l'homme. Le manteau m'a permis d'entrer et d'être servi : il est naturel qu'il ait sa part du festin.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110