• Catherine

Nourrir son mental

Les situations peuvent nous nourrir même à notre insu.

Souvent, nous passons des moments avec des personnes et cela n’est pas bon pour nous. Nous parlons, échangeons, recevons, écoutons, argumentons, donnons, et nous amassons tout cela comme si cela était précieux.

Écoutez moins, parlez moins, n’écoutez que l’essentiel. En parlant moins, vous observez plus et vous pouvez ainsi développer le sentiment de propreté, cette propreté du vide des autres.

N’emplissez pas trop votre mental de choses inutiles.

Un homme adorait lire tous les journaux et revues qu’il pouvait trouver. Il allait chez son voisin pour prendre le journal du jour et si son voisin s’absentait dix jours, il attendait dix jours pour les récupérer. Le voisin un jour lui demanda :

- Pourquoi tous ces journaux ?

- Mais, lui répondit-il, c’est que j’ai du temps à perdre, il faut bien que je m’occupe. Oh ! vous savez tous ces journaux c’est toujours la même chose, il n’y a que les dates qui changent.

- Et qu’avez-vous donc fait pendant mon absence, lui demanda le voisin ?

- J’ai relu et relu les anciens journaux.

Il est fondamental de laisser dans son mental des espaces inoccupés, car ces espaces sont les premières étapes de la méditation, ce sont les premiers ressentis des plans subtils.

N’empoisonnez ni votre corps ni votre mental. Vous ne soupçonnez pas à quel point vous êtes déjà empoisonné par les idéologies qui dominent votre vie. A commencer par l’image sociale que vous avez de vous. Si vous pensez que vous êtes un bon chrétien, un bon musulman, un bon hindou, c’est une façon d’empoisonner votre mental avec une bonne conscience.

Apprenez à penser en tant qu’être humain, et si vous devenez un peu plus intelligent, essayez de penser en tant qu’être, tout simplement. L’être inclut tout, la nature, les arbres, les étoiles, les oiseaux. Aucune idée, aucune idéologie n’est assez grande pour englober la notion d’être humain, aucun concept ne peut englober "l’êtreté".

Toutes les idéologies sont paralysantes. Nous croyons tous vivre selon un grand système idéologique. La société vous empoisonne depuis la petite enfance avec des idéologies dominantes. Beaucoup d’individus y adhérent par facilité, car elles leur fournissent des réponses toutes faites qu’ils n’ont pas à chercher par eux-mêmes. Cela les rend souvent inintelligents. Même le plus pur des plus purs peut être empoisonné par son mental. Prenez l’exemple d’un moine Jaïn : son alimentation pure et végétarienne ne l’empêchera par d’avoir le mental pollué par l’extrême exigence de la pureté. Le Jaïn est pollué par le Jaïnisme.


Changer d’alimentation est beaucoup plus simple que de changer son mental...

Le yoga et la méditation ont pour but de vous rendre libre. Mais si vous les pratiquez avec rigidité et autoritarisme, alors le yoga deviendra aussi une idéologie paralysante, en condamnant tout ce qui ne relève pas du yoga.

Un homme libre est un homme qui sait qu’il peut compter sur sa propre intelligence dans n’importe quelle situation. Dans ce cas il se doit :

- de développer l’attitude d’amitié envers les gens heureux et non la jalousie,

- de développer la compassion envers ceux qui ont besoin d’aide, les plus démunis, et agir,

- d'éprouver de la joie profonde face aux personnes ayant de nobles valeurs, et les aider à les préserver, cela est si rare,

- de développer l’indifférence à l’égard de ceux qui sont causes de souffrances, de destruction, et les neutraliser.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110