• Catherine

Le bon pain

Il était une fois, un boulanger, aussi bon et généreux que la pâte dont il faisait son pain.

Un jour, un singulier personnage vint le voir et lui passa une commande aussi précise qu’étonnante :

- Je voudrais, dit-il, un pain à l’armoise et aux graines de pavot puis un pain à l’épine-vinette et aux fleurs de lavande. En plus, un pain aux baies de sureau et à l’essence de mandragore et, pour terminer, un pain à la vesce de loup et aux graines de lin. Ma commande devra être livrée, demain dès l’aube, en mon château. Bien évidemment, je ne tolérerai aucun retard.

L’homme était mystérieux et, sans doute un peu sorcier, mais le bon boulanger ne s’offusqua pas de son étrange demande et avait à cœur de l’honorer. Dès les premières lueurs du jour, il apporta la marchandise et le client parut satisfait. Néanmoins, il se mit à compter les pains et vit qu’au lieu de quatre, il y en avait cinq.

- Que signifie cette malencontreuse erreur ? demanda-t-il avec surprise.

- J’ai voulu vous faire goûter une de mes spécialités, répondit en souriant l’aimable boulanger.

Voyant le haussement de sourcils de son interlocuteur, il lui fit le geste de le goûter. L'homme en pris un morceau qu'il mangea. Il se tourna vers le boulanger en déclarant qu'il n'avait jamais mangé aussi bon pain et lui demanda quelle était cette forme de magie. Le boulanger se contenta de déclarer :

- J’ai fabriqué ce pain avec de la rosée, du sel tiré des larmes de la terre et de la farine tamisée par mes soins.

    ​2020 - par Dhyâna Massages

    1/110