top of page

Comment forger son mental

En vérité, je n’ai pas eu le choix.

Quand vous montez une entreprise, gérer les problèmes, c’est votre quotidien. C'est un peu comme de l'alpinisme de haut niveau ou la traversée d'une jungle. La moindre erreur peut vous être fatale. Bref, votre projet d'entreprise peut vite tourner au cauchemar. Vous devez alors développer de la résilience. Un mental fort tient à cela. Vous devez vous sentir capable d’avancer malgré les difficultés de la vie.

 

Faire face aux difficultés

 

Nous sommes câblés pour éviter l'inconfort. Le cerveau préfère que vous restiez allongé sur le canapé plutôt que vous alliez soulever de la fonte. Par conséquent, si vous avez du mal à aller à la salle de sport, cela est tout à fait normal. L’idée d’aller dépenser de l’énergie crée dans le cerveau une lutte. Cela s’explique par une raison simple : la conservation de l'énergie a été essentielle à notre survie sur cette planète. Elle nous a permis d’être plus efficace pour construire des abris, trouver de la nourriture, éviter les prédateurs ou choisir nos partenaires sexuels.

 

L’épidémie d’inactivité physique qui se répand dans nos sociétés est donc facilement compréhensible. Nos cerveaux nous poussent à éviter le moindre effort. Or, pour devenir fort psychologiquement, il est nécessaire d’apprendre à travailler avec l’inconfort. En refusant la facilité, le confort, les victoires faciles, vous allez vous construire un mental fort.

 

Les épreuves ne seront plus des montagnes insurmontables mais plutôt des occasions pour vous dépasser. Pour apprendre à faire face à l’inconfort, vous allez devoir développer une meilleure discipline.

 

Améliorer son sens de la discipline

 

Il n’y a pas de secret, vous allez devoir développer de la discipline dans votre vie. Elle est absolument essentielle pour avoir un mental solide. Un bon moyen de développer cette qualité est d’avoir une routine quotidienne. Selon moi, tout commence au lever du lit. Êtes-vous du genre à vous lever tôt ou à traîner au lit ? Afin d’améliorer votre discipline, apprendre à vous lever tôt est un bon départ. Cette habitude vous offre une première victoire psychologique sur vous-même. Vous aurez vaincu votre propre paresse.

 

Puis, appliquez-vous à faire votre lit. Cela peut sembler ridicule, mais cette tâche est chez les militaires un premier test d’aptitude pour aller à la guerre. L’acte de faire son lit est un petit geste de discipline quotidien, vous apprenez à mettre de l'ordre dans votre vie dès le début de la journée. Vous prenez aussi l'habitude de faire une chose simple correctement. Ce petit geste quotidien donne le ton de la journée. Vous vous habituez ainsi à exercer votre attention aux détails, à ne pas vous laisser aller, à privilégier l'ordre au chaos.

 

Dans le même ordre d’idée, vous pouvez développer l’habitude de prendre une douche froide tous les matins, méditer ou pratiquer un sport. Ces routines sont le quotidien des grands champions. Néanmoins, si la discipline n’est pas encore bien ancrée dans votre vie, je vous conseille de procéder étape par étape. Pour intégrer un changement d'habitude, le cerveau a besoin de temps et de régularité.

 

Si vous souhaitez changer le monde, commencez par faire votre lit... Pour réussir cette transition dans votre vie, vous devez apprendre à réguler vos émotions.

 

Apprendre à réguler ses émotions

 

J’ai longtemps été coupé de mes émotions. Je pense que cela tient à mon éducation. Mon père était quelqu’un de très sanguin et je crois ne jamais l’avoir vraiment vu calme et posé.

 

Contrairement aux idées reçues, développer un bon mental n’implique pas de se couper de ses émotions. Bien au contraire. Le problème, c’est qu’en se coupant de ses émotions, on se coupe d’une partie de la vie et de notre capacité à agir. L’origine du problème est assez bien identifiée par les psychologues. Il s’agit de la tendance à vouloir éviter les émotions douloureuses. Ce comportement peut se déclencher à la suite d’évènements traumatiques. L’évitement permet de ne pas revivre des émotions inconfortables comme la peur, la tristesse ou la honte.

 

Afin de développer de la force mentale, il est essentiel d’apprendre à entrer en rapport avec vos émotions. Cela consiste à essayer de sentir quand vous êtes triste ou joyeux et vous autoriser à vivre pleinement ces émotions. En développant un rapport fécond avec vos émotions, vous parviendrez à en faire des alliés pour agir. Une fois que vous avez appris à vous discipliner et à réguler vos émotions, vous vous sentez presque inarrêtable. Vous pouvez commencer à rêver grand.

 

Viser l’impossible

 

L’année dernière, j’ai créé cinq sites internet en moins de deux mois. Pourquoi faire ça dans un délai si court ? Pour une raison simple : se fixer une grosse contrainte vous oblige à penser différemment, à dépasser vos limites. Vous sortez de votre cadre de référence. Vous devenez plus créatif. Comme par magie, des solutions apparaissent. Un fondateur de courses extrêmes est un spécialiste de cet état d’esprit. En permanence, il trouve de nouveaux défis pour se dépasser. Il porte avec lui une kettlebell de 20 kg partout où il va, dans les aéroports, lors de ses entraînements et de ses réunions d'affaires.

 

Cependant, il arrive parfois d'être vraiment bloqué dans sa vie. Vous avez beau avoir tout essayé, vous n’arrivez pas à vous en sortir. Comment réagir lorsqu’on le monde entier semble contre vous ?

 

Tout n'arrive pas par hasard

 

Connaissez-vous l’histoire de Job dans la Bible ?

 

Job est un homme droit et intègre. Or Dieu décide un jour de tester sa foi en lui envoyant Satan. Les malheurs s’abattent alors sur lui. Job perd tous ses biens, ses enfants meurent, et lui connaît de graves maladies. Il reste malgré tout fidèle à Dieu. Il garde confiance et finit par être récompensé pour sa patience. Dieu lui offre la richesse et une belle descendance. Que vous soyez croyant ou non, cette histoire peut être la source d’une grande inspiration. Si vous traversez des difficultés actuellement, vous pouvez toujours en tirer un enseignement. Depuis le début de cette aventure entrepreneuriale, je n’ai cessé d’avoir des problèmes. Même si sur le moment, la situation était inconfortable, je suis convaincu aujourd’hui que ces épreuves m’ont aidé à progresser, à devenir un meilleur entrepreneur.

 

Avoir un mental fort, c'est avoir un esprit de croissance, c’est accepter de vivre votre vie comme un apprentissage, c'est accepter les choses que vous ne pouvez changer.

 

Concentrez-vous sur ce que vous pouvez changer

 

Concentrez-vous sur les choses que vous pouvez changer et laissez celles qui échappent à votre contrôle. Cette sagesse inspirée du stoïcisme vous aide à devenir maître de votre destin. Cela vous confronte en permanence à votre responsabilité d’être humain. Et, comme l'affirme Marc-Aurèle, il faut savoir accepter les choses qu’on ne peut pas changer. Nous naissons tous avec des dispositions physiques et intellectuelles avec lesquelles nous devons composer.

 

Cette façon de penser est pour moi une discipline essentielle. Elle vous aide à développer le sens des responsabilités.

 

Prendre ses responsabilités

 

Je connais quelqu'un qui, jusqu'à l’âge de 30 ans, a mené une vie de bohème. Il se levait tous les jours à 10 heures. Évitait de trop travailler pour ne pas avoir à payer d'impôts. Tout ce qui ne concernait pas sa personne n’était pas digne d’intérêt. Si j’ose faire un peu de psychologie, il rejetait le “principe de réalité”. Il faut réaliser une distinction entre le “principe de plaisir” et le “principe de réalité”. Pour développer un mental vigoureux, vous devez vous confronter à la réalité. Cela implique de renoncer à la gratification immédiate pour assumer pleinement vos responsabilités dans la société.

 

Cette éthique de la responsabilité est une clef fondamentale. Elle consiste à prendre en charge l’ensemble des événements de votre vie. Dit autrement, cela consiste à arrêter de se plaindre, à ne plus se trouver des excuses. C’est adopter un rôle de leader.

 

Affirmer ses valeurs

 

Vous vous souvenez du chat dans Alice au pays des merveilles ? Alice arrive à un carrefour. Ne sachant pas quelle route elle doit prendre, elle demande son chemin à un chat suspendu à la branche d’un arbre. Le chat demande alors à Alice où elle souhaite se rendre. Alice répond qu'elle n'en a aucune idée et le chat lui dit :

- Alors, le chemin que vous allez prendre n'a pas d'importance.

 

Quel est le lien entre cette histoire et ce post ? Avoir des valeurs vous donne une direction dans votre existence. Cela vous évitera d'errer comme Alice. Je dirais même que c’est l'un des secrets des grandes réalisations humaines. Par exemple, voici mes quatre grandes valeurs :

- l'amour,

- la générosité,

- le travail,

- la beauté.

 

Lorsque vous incarnez vos valeurs dans votre vie, la prise de décisions est plus simple. Vous êtes capables d’aller à l’essentiel.

 

Éliminer le superflu

 

L'être humain a une tendance naturelle à se compliquer la vie avec des futilités. Il va par exemple acheter des objets dont il n'a pas besoin. Il va parler pour ne rien dire. Après une heure de travail, il va avoir envie de se divertir. Pour avoir un mental robuste, vous devez apprendre à vous débarrasser de tout le superflu dans votre vie. Vous disposez d’une énergie mentale en quantité limitée. Chaque fois que vous prenez une décision ou que vous faites une action, vous perdez une dose d’énergie pour décider ou agir. En réduisant votre activité à l’essentiel, vous réservez votre capacité de concentration pour les choses importantes.

 

Quand vous serez capable de vous occuper de vous, vous serez capable d’aider les autres. Vous vous approcherez alors de la voie du guerrier authentique qui est celle du service.

 

Avoir le sens du service

 

Pourquoi vous battez-vous ? Quelle est votre cause ? Cherchez-vous à satisfaire votre ego ou bien à être utile à la société ? À notre époque, la tendance est à l’individualisme. Chacun cherche à tirer son épingle du jeu social, sans se soucier de sa responsabilité envers le monde. Or, un esprit vigoureux est inséparable de l’engagement pour une cause supérieure. Cet état d’esprit se rapproche de l’idéal chevaleresque.

 

Cet idéal vise à réunir le travail sur soi et l'engagement dans la société. Le guerrier n’a pas vocation à se retirer du monde. Au contraire, son action doit être le vecteur d'une transformation à la fois personnelle et sociale. Cela implique pour le guerrier d’être généreux. Son action dépasse alors la simple satisfaction de son ego pour entrer dans une dimension plus large.

 

L’esprit du guerrier consiste à se mettre au service du monde et des autres.

 

La vie est courte

 

Enfin, il est bon de se rappeler que la vie passe vite. Il est assez commun de dire cela. Cependant, un des grands pièges de notre époque est le divertissement. D’après Blaise Pascal, le divertissement nous console de la difficulté d’être soi. Dans notre société du spectacle, le risque est de se mettre à vivre par procuration. Prendre conscience de la brièveté de la vie peut vous aider à trouver une orientation. En ayant une direction claire, vous serez moins influençable par les sollicitations du quotidien (réseaux sociaux et compagnie…).

 

Vous verrez peut-être naître en vous une certaine fierté, celle d’une personne qui a eu le courage de suivre son chemin.

Comments


bottom of page